Une fonction publique qui favorise un milieu de travail sain

 

Histoire #GC2020 : Stratégie pour favoriser un milieu de travail sain au CST

Enjeu ou facteur :

L’amélioration du mieux-être en milieu de travail est l’une des priorités clés de la fonction publique. En tant qu’un des principaux organismes chargés de la sécurité et du renseignement du pays, le CST joue un rôle important dans la protection du Canada et des Canadiens contre le terrorisme, l’espionnage et les cybermenaces. Comme ce travail est lourd de conséquences, il peut être éprouvant pour les membres du personnel. Puisque la majorité des activités du CST sont classifiées, les employés ne peuvent pas toujours faire appel aux réseaux de soutien traditionnels, comme leur famille et leurs amis. Par conséquent, le CST reconnaît qu’il est de plus en plus important d’offrir des ressources en interne pour répondre aux besoins en matière de mieux-être et de santé mentale.

Mesure :

Le CST a travaillé très fort en ce sens, notamment en créant le fragment « Milieu de travail sain » qui compte un champion et un groupe de travail, en élaborant une stratégie qui favorise un milieu de travail sain, en menant un sondage sur le milieu de travail sain, ainsi qu’en organisant d’autres activités offertes en interne par son Programme de consultation et d’orientation (PCO) et d’autres intervenants du domaine du mieux-être afin d’appuyer les employés et les membres de la direction dans la création d’un milieu de travail sain sur le plan psychologique.

Le groupe de travail sur le milieu de travail sain est dirigé par un cadre supérieur du secteur opérationnel du CST et se compose de membres de diverses équipes de l’ensemble du CST, notamment du groupe Valeurs et éthique, des Relations de travail, de la Santé et sécurité au travail, de la Sécurité, du syndicat, du PCO, et des Communications. Fondé sur une approche intégrée, le groupe de travail représente une force de changement qui appuie la promotion de la santé mentale au travail, ainsi que la prévention et la résolution des problèmes psychologiques au travail.

Cette année, le groupe de travail sur le milieu de travail sain a commencé à mettre en oeuvre la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail qui définit 13 facteurs psychosociaux favorables à un milieu de travail sain. Le personnel du PCO a mis sur pied une formation pour sensibiliser les employés et les membres de la direction à ces 13 facteurs psychosociaux et pour les préparer à prendre les mesures nécessaires. Cette formation, qui a été lancée en septembre 2017, continuera d’être offerte au personnel.

Résultats ou incidence :

Dans sa volonté de créer un milieu de travail plus sain et d’améliorer la santé mentale et le mieux-être au travail en menant des activités de promotion ainsi que de prévention et de résolution des problèmes, le CST a offert les services suivants à ses employés en 2017 :

  • Des services de consultation aux employés et aux membres de la direction par l’entremise du PCO interne :
    • 21 % des employés de l’organisme ont cherché à obtenir du soutien en personne, ce qui représente 1085 rencontres;
    • Ces employés ont voulu obtenir de l’appui sur les sujets suivants :
      • Problèmes liés au travail – 149;
      • Consultations sur le leadership – 127;
      • Santé personnelle – 120;
      • Vie familiale – 116;
      • Perfectionnement professionnel – 69;
  • 94 séances de formation ont été offertes aux employés et à la direction :
    • Par exemple, des séances sur la santé mentale au travail, l’observation indirecte, la pleine conscience au travail, la compréhension de l’anxiété, les conversations difficiles, les conversations à des fins d’encadrement, la méditation, le programme antistress, etc.
  • 45 formations adaptées pour répondre aux besoins de différentes équipes, comme des activités visant à renforcer l’esprit d’équipe, ainsi que des ateliers sur les dynamiques et la résilience des équipes;
  • Le personnel du PCO a participé à 128 rencontres liées aux partenariats internes et à 24 rencontres liées aux partenariats externes;
  • Le CST a organisé sa toute première Foire du mieux-être pour promouvoir les ressources internes et externes liées au mieux-être.

Parmi les principaux résultats, on compte une plus grande sensibilisation aux questions liées à la santé mentale, des compétences accrues en matière de coaching relatif aux conflits et une amélioration de la dynamique et du rendement des équipes. En outre, ces activités contribuent à dissiper les préjugés touchant la santé mentale puisque de nombreux employés continuent de faire part de leurs expériences personnelles et d’engager ouvertement la discussion sur la santé mentale dans les médias sociaux internes du CST.

 

La création d’un milieu de travail respectueux

Fragment « milieu de travail sain »


  • Sondage sur les facteurs
    favorisant un milieu
    de travail sain au CST

  • Conférences sur
    la santé mentale

  • Groupe de travail sur
    le milieu de travail sain

  • Formation de l’Association
    canadienne pour la santé mentale

  • Analyse et présentation
    des résultats
    des secteurs d’activités

  • Promotion de 13
    facteurs liés
    à la santé psychologique

  • Foire du mieux-être

  • Stratégie pour favoriser
    un milieu de travail sain
 

Programme de consultation et d’orientation

Promouvoir et favoriser la résilience et les relations saines entre les employés et au sein des équipes grâce à une panoplie de services professionnels :

  • Méditation
  • Programme de pleine conscience
  • Conversations à des fins d’encadrement
  • Consultation
  • Intervention en cas de crise
  • Système de gestion informelle des conflits

Association du centre de mieux-être

  • Accès en tout temps au centre de conditionnement physique
  • Plus de 15 cours de conditionnement physique
  • Plusieurs ligues sportives
 

La création d’un milieu de travail respectueux

Fragment « signes vitaux »

Prendre le pouls du CST! Les signes vitaux nous permettent d’avoir une bonne vue d’ensemble de la santé de l’organisme et de définir les nouveaux comportements, ou les comportements améliorés, qui auront les effets les plus bénéfiques sur notre vie au travail. Les priorités liées aux signes vitaux, pour cette année, sont les suivantes :

  • Solliciter de la rétroaction franche et honnête;
  • Favoriser le dialogue et la mobilisation sur les enjeux;
  • Veiller à ce que la rétroaction reçue soit communiquée aux leaders concernés de l’organisme;
  • Aider à communiquer les résultats et les décisions de la haute direction.

Fragment « dualité linguistique»

Le programme de mentorat du CST met en contact des protégés et des mentors provenant de tous les secteurs de l’organisme pour les types de mentorat suivants :


  • 200 licences d’utilisation de logiciels linguistiques

  • Programme d’apprentissage linguistique

  • Bistro du français et jeux

  • Programme de formation linguistique en langue seconde (PFLS)
  • #alt2lang
    Campagne sur les médias sociaux

  • Semaine de la dualité linguistique
 

Histoire #GC2020 : SIGNES VITAUX

Enjeu ou facteur :

Comment pouvons-nous savoir si les choses s’améliorent ou s’aggravent si nous ignorons où elles en sont à l’heure actuelle? Compte tenu des nombreuses initiatives et activités en cours au CST, il fallait trouver une nouvelle façon de mesurer et de suivre les progrès réalisés en vue d’atteindre les buts d’Objectif 2020 ou de MOSAïQUE. Quels signes manifestés par nos employés le brouhaha du quotidien nous a-t-il empêchés de percevoir? Nous avons décidé de nous concentrer sur les « signes vitaux » de l’organisme.

Mesure :

Afin de trouver des façons de mesurer les progrès et la rétroaction de nos employés, nous avons nommé un champion des signes vitaux et mis sur pied un groupe d’employés passionnés prêts à relever le défi. Une stratégie, qui comprend un nouveau sondage annuel destiné tout particulièrement aux employés du CST, a vu le jour. Le sondage portait sur un certain nombre de thèmes clés, comme le rendement organisationnel et le harcèlement. Par exemple, au CST :

  • 85 % des employés comprennent les objectifs stratégiques de l’organisme;
  • 88 % des employés considèrent que le CST travaille fort pour créer un milieu de travail où l’on prévient le harcèlement;
  • le nombre d’employés qui ont signalé avoir été victimes de harcèlement a baissé de 2 % (pour s’établir à 12 %).
Vital Signs Backpacker

Quoique les résultats du sondage soient généralement favorables, ils révèlent qu’il reste du travail à faire pour veiller à ce que les cadres supérieurs communiquent efficacement l’information essentielle au personnel, et indiquent les secteurs où le CST pourrait réduire davantage le harcèlement. Les données du sondage sont inestimables puisqu’elles nous permettent de diriger nos efforts vers les enjeux les plus pressants. Mais qu’en est-il de la rétroaction quotidienne qui revêt aussi une importance capitale? Pour en tenir compte, nous avons établi un groupe « d’éclaireurs » : des employés qui assistent aux séances « Demandez-moi ce que vous voulez », aux réunions de l’ensemble du personnel, aux présentations, aux activités d’apprentissage et à d’autres événements spéciaux. Ils recueillent de la rétroaction immédiate auprès de leurs collègues, dont nous pouvons nous servir pour assurer une amélioration continue.

Résultats ou incidence :

Le champion et le groupe des signes vitaux sont devenus un phare pour les employés qui souhaitent donner une rétroaction positive et constructive. Ils obtiennent de vraies données sur l’opinion des employés en sollicitant des commentaires francs et honnêtes. Ils ont aussi incité les employés à se concentrer sur les résultats et sur un changement réel en veillant à ce que la rétroaction reçue soit communiquée aux leaders concernés de l’organisme. Par exemple, 62 % des employés du CST ont répondu au premier sondage annuel sur les signes vitaux et, à l’avenir, le CST continuera à solliciter régulièrement leur opinion au moyen du nouveau sondage annuel auprès des fonctionnaires fédéraux. En outre, les éclaireurs ont assisté à 29 événements, et la rétroaction qu’ils obtiennent fait maintenant partie intégrante des stratégies de gestion du changement. Nous sommes à l’écoute et nous prenons les mesures nécessaires!

 

L’accroissement de la participation au partage des connaissances et à l’apprentissage, comme le mentorat et le transfert des connaissances pour la prochaine génération de chefs de file

Le CST connecté

Le CST connecté

« Le CST connecté » permet au personnel de rencontrer des collègues de tous les secteurs d’activités et d’établir des relations avec eux. Cette initiative facilite l’intégration des secteurs d’activités à différents niveaux, jusqu’au niveau de la direction. Il s’agit d’établir des connexions intellectuelles. Plus de 200 personnes ont réussi le pari jusqu’à maintenant!

Réseau de leadership des superviseurs

Réseau de leadership des superviseurs

Ce comité consultatif, composé de membres enthousiastes, a été mis sur pied pour représenter les intérêts des superviseurs et des leaders en devenir de l’ensemble de l’organisme et les soutenir en leur offrant des occasions de transfert des connaissances, de réseautage et d’apprentissage dignes d’intérêt.

Salon des carrières du RJP

Salon des carrières du RJP

Des collègues de tous les secteurs d’activités de l’organisme se rassemblent pour parler de leurs parcours professionnels en s’assurant d’y inclure des conseils.

Discussions informelles

Le Réseau des jeunes professionnels (RJP), de concert avec le Réseau des leaders en devenir et les membres du Programme d’histoire, a organisé des discussions informelles mettant en vedette des employés qui partent à la retraite ou qui vont travailler ailleurs pour vivre une autre expérience.