Le CST vu de l’intérieur

Ce que nous faisons

Le CST est l’organisme national responsable du renseignement électromagnétique étranger et des cyberopérations. Il assume également le rôle d’expert technique en matière de cybersécurité.

Le CST mène ses activités dans le respect de la Loi sur le Centre de la sécurité des télécommunications (Loi sur le CST), et des autres lois canadiennes, notamment la Loi sur la protection des renseignements personnels , le Code criminel et la Charte canadienne des droits et libertés.

La Loi sur le CST, entrée en vigueur en août 2019, décrit les cinq volets du mandat de l’organisme :

  • contribuer à protéger et à défendre les cybersystèmes canadiens les plus importants;
  • acquérir du renseignement étranger à l’appui des priorités du gouvernement du Canada en matière de renseignement;
  • mener des cyberopérations étrangères défensives;
  • mener des cyberopérations étrangères actives;
  • fournir une assistance aux organismes fédéraux chargés de l’application de la loi et de la sécurité, aux Forces armées canadiennes et au ministère de la Défense nationale, dans l’exercice des fonctions que la loi leur confère.

Les directives et les priorités du Cabinet et du ministre orientent les activités du CST, et des autorisations particulières visent certaines activités. Selon l’autorisation, il peut être nécessaire d’obtenir en plus l’approbation du commissaire au renseignement indépendant ou le consentement du ministre des Affaires étrangères.

Nos activités et notre raison d’être

En termes simples, le CST aide à protéger la sécurité économique et nationale du Canada.

Par exemple, le Centre canadien pour la cybersécurité (Centre pour la cybersécurité) du CST protège les systèmes et l’information dont les Canadiens dépendent tous les jours. Pour ce faire, nous déployons des efforts pour :

  • défendre les réseaux du gouvernement du Canada contre les cybermenaces;
  • fournir des avis, des conseils et des services spécialisés en matière de cybersécurité pour d’autres ordres de gouvernement et les propriétaires et exploitants d’infrastructures essentielles (comme les entreprises des télécommunications et du secteur de l’énergie);
  • offrir des conseils simples mais efficaces que tous les Canadiens peuvent suivre pour mieux se protéger en ligne.

Nous travaillons en étroite collaboration avec les ministères fédéraux, les gouvernements provinciaux et territoriaux, les propriétaires et exploitants d’infrastructures essentielles, des entreprises canadiennes, le milieu universitaire et des partenaires internationaux pour élever la barre en matière de cybersécurité nationale, de manière à ce que les Canadiens puissent mener leurs activités professionnelles et personnelles en ligne en toute confiance et en toute sécurité.

Le CST recueille également du renseignement étranger afin d’informer et d’alerter le gouvernement des activités d’entités étrangères qui cherchent à nuire à la prospérité et à la sécurité nationale du Canada.

Nous fournissons du renseignement sur les cybermenaces, l’espionnage et le terrorisme à l’étranger, l’enlèvement de Canadiens à l’étranger, les attaques contre des Canadiens à l’étranger et d’autres menaces sérieuses. Ce renseignement aide le gouvernement du Canada à prendre des décisions éclairées et des mesures pour contrer ces menaces.

Le renseignement étranger que nous produisons appuie la prise de décisions et l’élaboration de politiques au sein du gouvernement dans les domaines des affaires internationales, de la défense et de la sécurité. Il permet également de fournir des informations précieuses sur les crises et les événements mondiaux et de soutenir les intérêts nationaux du Canada dans un monde de plus en plus complexe.

Le CST est également autorisé à mener des cyberopérations étrangères actives et défensives en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la Loi sur le CST. Les cyberopérations défensives comprennent les activités menées en ligne afin d’aider à protéger les systèmes ou l’information du gouvernement (ou, à la demande d’autres parties et après avoir obtenu les autorisations nécessaires, l’information ou les systèmes liés aux infrastructures essentielles).

Par cyberopérations actives, on entend les activités menées en ligne pour entraver ou perturber les menaces étrangères contre le Canada.

Vie privée, conformité, examen et surveillance

Le CST protège les Canadiens tout en respectant leur droit à la vie privée. Qu’il s’agisse de la formation du personnel, de l’élaboration des politiques ou de la conception des systèmes, le respect de la vie privée des Canadiens et de la loi est au cœur de toutes les activités du CST.

Le CST mène également ses activités dans le cadre d’un régime de surveillance et d’examen rigoureux. Le commissaire au renseignement indépendant est appelé à examiner et à approuver certaines autorisations opérationnelles, et toutes les activités du CST sont assujetties à l’examen indépendant de l’Office de surveillance des activités en matière de sécurité nationale et de renseignement et du Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement.

Le CST dispose également d’un régime robuste de surveillance de sa gestion interne, et la Direction de l’audit et de l’évaluation mène elle aussi des examens rigoureux.

Pour mieux nous connaître

Les fiches de renseignements ci-dessous permettront aux Canadiens de mieux nous connaître. Elles présentent nos activités et expliquent comment nous aidons à protéger les Canadiens tout en respectant leur vie privée.