Quelques faits réels au sujet du nouvel édifice du CST

À la lumière du reportage récent de la CBC au sujet du nouvel édifice du Centre de la sécurité des télécommunications, le CST désire clarifier quelques points :

La raison de son importance

Le CST a besoin de locaux adaptables et flexibles pour ses 2000 employés. Nous n’avons plus assez de place sur le campus actuel du CST conçu pour un effectif qui était la moitié de sa taille d’aujourd’hui.

Nous avons envisagé d’aménager et d’accroître notre campus actuel, mais le coût était prohibitif.

L’option la plus rentable

Le CST a étudié toutes les options possibles avant de construire son nouvel édifice. Deux organismes distincts ont préparé des analyses de rentabilisation complètes à l’intention du gouvernement. Ces analyses faisaient état du modèle traditionnel d’une construction par l’État et du modèle partenariat public-privé.

Deloitte a procédé à une évaluation indépendante des résultats.

D’après les analyses, le CST a conclu que la méthode d’approvisionnement par P3 était la plus rentable et comportait les meilleures économies à long terme en assurant en plus des coûts et des échéanciers stables. Cette méthode permet aussi de transférer tous les risques liés aux travaux et à l’entretien de l’édifice au secteur privé.

P3 Canada estime que, pendant la durée du contrat, la méthode P3 permettra aux contribuables d’économiser 176 millions de dollars. Par ailleurs, dans le cadre d’un P3, l’installation sera prête 3 ans avant qu’elle ne l’aurait été dans le cadre d’un contrat traditionnel.

Le coût de 4,1 milliards de dollars lié au cycle de maintenance comprend le financement au complet, la gestion des installations, la plupart des dépenses liées à l’équipement TI et à la maintenance ainsi que les opérations de sécurité physique sur 30 ans.

Enfin, grâce au P3, nous ne dépenserons aucuns fonds publics avant la construction complète et prête selon les modalités du contrat.

Le projet est dans les temps et selon le budget prévu.

L’installation même

Le nouvel édifice du CST sera à aire ouverte, avec très peu de bureaux fermés, pour veiller à ce que les employés collaborent et travaillent ensemble.

Contrairement à ce que rapporte la CBC, les services de l’édifice sont ceux que l’on trouverait dans tout lieu de travail moderne à haute sécurité pour 2000 professionnels.

Contrairement à ce que rapporte la CBC, il n’y a aucun foyer dans l’édifice.

C’est un édifice écologique, construit selon le niveau OR de la norme LEED.

L’eau filtrée a pour objet de décourager les employés à boire de l’eau en bouteille. C’est aussi le cas dans de nombreuses écoles et autres installations à Ottawa.

Ce nouvel environnement moderne permettra au CST de répondre avec efficacité aux priorités du gouvernement du Canada en matière de sécurité et de renseignement.