Lettre à la rédaction : Ottawa Citizen - 21 décembre 2010

Objet : 'Taj Mahal' being built for DND spy agency, 18 décembre.
OTTAWA CITIZEN, 21 DÉCEMBRE 2010

Le Centre de la sécurité des télécommunications (CST) a besoin d'un nouvel édifice : l'organisme a doublé de taille après les attentats du 11 septembre. Ses installations actuelles et le grave manque d'alimentation électrique ne permettent plus de répondre aux besoins opérationnels et entravent la réalisation de son mandat, soit assurer la sécurité des Canadiens et des Canadiennes. Le nouvel édifice a pour premier objectif de satisfaire à des besoins techniques en vue de protéger l'information du CST et de veiller à la sécurité et au bien-être de ses employés. Le nouvel édifice devra pouvoir abriter quelque 2 000 employés, de l'équipement de pointe et de l'information classifiée dans un environnement sécurisé.

La sécurité est à la base des activités du CST. J'ai exigé que l'installation réponde au niveau Très secret, selon les normes de l'organisme. Par ailleurs, le centre de données, les salles de conférence et la bibliothèque sont essentiels, car le CST ne peut dépendre de services extérieurs non sécurisés. Conformément à la ligne de conduite du gouvernement, l'aménagement fera en sorte que les employés devront adopter des moyens de transport favorables à l'environnement. Enfin, pour des questions de durabilité, il y aura aussi moins de béton et plus d'espaces verts.

Les dessins fournis aux bureaux de presse ne sont que des propositions conceptuelles de Plenary Properties. Aucune de ces propositions n'a encore fait l'objet d'un accord. Il n'y aura ni potager ni patinoire. Il n'y a non plus aucun projet d'inclure des événements spéciaux dans le cadre du contrat. Enfin, la banque et la garderie se trouveront à l'extérieur du périmètre sécurisé du CST : ce seront des services accessibles à la communauté qui permettront au CST de réduire ses coûts.

L'article a oublié de mentionner que le consortium, que dirigent Plenary et PCL, créera de 4 000 à 5 000 emplois dans la région d'Ottawa et que l'on estime à 99 pour cent le nombre d'emplois qui seront canadiens. Je me suis donné pour mission d'obtenir un édifice qui protégera la sécurité des Canadiens et des Canadiennes et qui permettra d'optimiser les deniers des contribuables.

John Adams,
le chef du CST, Orléans